La terre n’est rien d’autre qu’une île dans l’immense océan de l’univers.

Il m’arrive de penser que j’ai toujours vécu dans des îles,

que la première chose qui distingue une île de son environnement

c’est son antinomie à ce dernier,

et que l’on peut être soi-même une île.

     Une île est, de part sa définition, une masse de terre entourée d’eau et si elle est en plus d’origine volcanique s’y retrouvent les quatre éléments d’Empédocle, l’air, le feu, l’eau et la terre.         

Cela me semble suffisant et si Aristote voulu y ajouter l’éther ou les astres,

c’est à dire l’univers,

c’est probablement qu’il en avait eu ouï.

 © 2019-24 by Patrice Elmer